Covid-19 : comment Google, Facebook et Microsoft gèrent-ils la crise?
Covid-19 : comment Google, Facebook et Microsoft gèrent-ils la crise?
La propagation du coronavirus a touché gravement l’économie mondiales en général et les entreprises en particulier. Les géants de l’industrie et des services se sont alors activés pour s’adapter à cette période de crise. Facebook, Microsoft et Google ont chacun subit des dégâts. Afin de maintenir leurs activités ils ont adopté des méthodes d’organisation.

Google :

Google a indiqué dans un communiqué qu’il suspendait les futures versions de Chrome et Chrome OS, cela est dû aux nouvels horaires de travail. Google a également  déclaré qu’il continuera à maintenir les mises à jour de sécurité pour assurer un bon fonctionnement des navigateurs, « Nos principaux objectifs sont de veiller à ce qu’ils restent stables, sûrs et fonctionnent de manière fiable pour quiconque en dépend. »

Il est à rappeler que les produits et services de Google sont essentiels pour les entreprises et leurs collaborateurs, notamment en cette période de crise marquer par la généralisation du télétravail.

Google a ajouté qu’à cause d’une réduction de ses effectifs, les examens des applications Android prendraient plus de temps que prévu.

Concernant YouTube, le service de vidéos en ligne va s’appuyer davantage sur ses algorithmes d’intelligence artificielle afin de modérer ses contenus. Le nombre de vidéos supprimées automatiquement sera donc susceptible d’augmenter.

Facebook :

La directrice des opérations chez Facebook, Sheryl Sandberg , a souligné que les dégats de la crise sanitaire sur l’industrie du marketing et sur le chiffre d’affaires devrait être lourd, « Nous savons que nous pouvons continuer à payer nos employés, payer nos sous-traitants, nous savons que nous pouvons garder les lumières allumées », a-t-elle affirmé dans une interview sur la chaîne américaine Bloomberg.

La priorité Pour Facebook,  est de protéger ses employés en télétravail et de maintenir ses services. Il est à noter que la propagation du virus a fait chuté les actions de la société de 28,86%, et ce, depuis le début de l’année.

Microsoft :

Microsoft a prévenu ses investisseurs qu’il n’atteindra pas les objectifs escomptés. Il a ajouté dans un communiqué: « Bien que nous constations une forte demande de nos produits et services Windows conformément à nos attentes, la chaîne d’approvisionnement revient à ses activités normales à un rythme plus lent que prévu lors de notre appel de résultats du deuxième trimestre. Par conséquent, pour le troisième trimestre de l’exercice 2020, nous ne nous attendons pas à respecter nos prévisions du segment ».La fabrication des produits Windows et Surface sera perturbée notamment à cause de l’instabilité de ses chaînes en Chine. Apple souffre du même problème, le coronavirus a impacté sur sa production et sa vente.

Chiffres réseaux sociaux 2020
Top 10 des réseaux sociaux dans le monde

Des nombreux sites disposent des chiffres relatifs aux réseaux sociaux mais la majorité sont obsolètes.

Selon les derniers statistiques, 67% de la population mondiale se connectent aux réseaux sociaux via les mobiles soit 5,1 milliards de mobinautes. Les internautes quant à eux représentent 58% avec 4,45 milliards d’internautes.

Il est utile pour les marketeurs de connaitre le nombre des internautes de chaque réseau social. Voici ci-dessous le top 10 des réseaux sociaux dans le monde

  • Facebook : 2,45 milliards
  • YouTube : plus de 2 milliards
  • WhatsApp : plus de 2 milliards
  • Instagram : 1 milliard
  • TikTok : 625 millions
  • Twitter : 330 millions
  • Reddit : 330 millions
  • Pinterest : 322 millions
  • LinkedIn : 310 millions
  • Snapchat : 210 millions (par jour)

Le taux de pénétration des réseaux sociaux diffère d’un continent à un autre dans le monde

  • 70% en Amérique du Nord et en Asie de l’Est,
  • 67% en Europe du Nord,
  • 66% en Amérique du Sud,
  • 61% en Asie du Sud-Est,
  • 53% en Europe de l’Ouest

Lire aussi: Instagram et Facebook s’attaquent à la désinformation

Instagram et Facebook s’attaquent à la désinformation

Dès le mois de novembre, aux Etats Unis, les réseaux sociaux Instagram et Facebook prendront les rênes du combat contre toutes les fausses informations qui seront partagées, et avertiront aussi les internautes. Ces réseaux sociaux mettront en place un ensemble de fact-checkers (vérificateurs d’informations) indépendants qui signaleront les manipulations informationnelles.

Lorsqu’une fausse information sera partagée, l’internaute verra à sa place « information fausse, vérifiée par des facts-checkers indépendants ». L’internaute pourra néanmoins accéder à la publication masquée s’il le désire. Le réseau social avertira également l’internaute s’il compte partager une fausse information.

Cette initiative vise à mettre un terme à la désinformation notamment lors des prochaines élections américaines prévues en 2020. Ces réseaux sociaux ne seront ainsi pas associés à l’ingérence de puissances étrangères.

Facebook et Instagram prévoient d’élargir cette innovation dans d’autres pays tels que la France si elle connaît un succès aux États-Unis.

Pour rappel, Facebook compte, 2,41 milliards d’utilisateurs actifs chaque mois en 2019. Instagram a, quant à lui, dépassé les 1 milliard d’utilisateurs actifs mensuels.

 

 

 

 

//ibcomprod.com/wp-content/uploads/2020/07/FOOTERIB.png