YouTube s'active sur un nouveau projet pour concurrencer TikTok
YouTube s’active sur un nouveau projet pour concurrencer TikTok

D’après le site “The Information”, YouTube lancera une nouvelle fonctionnalité baptisée “Shorts”. Celle-ci sera intégrée à l’application existante. Grâce à “Shorts”, les internautes pourront télécharger et créer des vidéos courtes en exploitant la musique sous licence présentée par YouTube.

Concurencer TikTok

Avec cette nouveauté, YouTube deviendra le concurrent direct de TikTok, la 2e application la plus téléchargée en 2019. TikTok a connu un essor chez les jeunes avec 738 millions de téléchargements en 2019, YouTube Shorts se présente alors comme un projet de la première importance pour la maison mère, Google.

YouTube profitera de son audience

Google garantit à l’avance une audience pour “Shorts”. En effet, cette nouvelle fonctionalitée sera intégré sur l’application YouTube et profitera ainsi de son audience. Rappelant que YouTube dispose déja de 2 milliards de comptes actifs

YouTube Shorts sera officiellement lancée d’ici fin 2020. Notant qu’aucune application n’a réussi, jusqu’à ce jour à concurrencer TikTok.

Lire aussi: TikTok: comment fonctionne son algorithme?

Instagram lance 6 nouveautés liées au Covid-19
Instagram lance 6 nouveautés liées au Covid-19

1- Des stickers pour récolter des fonds

Ces stickers actuellement disponibles en France, permettent d’inviter les contacts à soutenir une cause sélectionnée. Cette nouveauté sera diffusée dans plusieurs pays pour donner un accès facile aux organisations non lucratives.

2- Trois nouveautés pour  lutter contre le coronavirus

Afin de transmettre aux internautes des informations officielles sur le Covid-19 et de diffuser les gestes de prévention, Instagram a lancé trois nouvelles fonctionnalités:

– Des encarts dédiés dans les résultats de recherche pour les requêtes relatives au coronavirus..

– Des stickers relatifs à la prévention et aux gestes barrières.

– Des changements pour lutter contre les fausses informations sur le coronavirus. Les contenus identifiés comme “faux” sont supprimés. Les théories de conspiration et la publicité mensongère des produits liés au virus sont également supprimées.

3- Le sticker “Restons chez nous”

Ce sticker peut être ajouté aux stories. Le contenu de ces stories sera ensuite automatiquement ajouté à une story permanente sous le nom de “Chez soi”. La story est visible en première position.

Les stories postées par les personnes que vous suivez comportant le sticker “Restons chez nous”, sont regroupées ainsi dans la story permanente.

Instagram lance 6 nouveautés liées au Covid-19

4- Co-Watching

Grâce à cette nouveauté il est désormais possible de regarder des photos ou des vidéos enregistrées avec ses amis lors d’un appel vidéo. Cette fonctionalité, baptisée Co-Watching, est facile à utiliser. Après avoir Lancé un appel vidéo depuis Instagram Direct vous devez appuyer sur l’icône dédiée en bas à droite de l’écran.

Lire aussi: Covid-19 : comment Google, Facebook et Microsoft gèrent-ils la crise?

 

Covid-19 : comment Google, Facebook et Microsoft gèrent-ils la crise?
Covid-19 : comment Google, Facebook et Microsoft gèrent-ils la crise?
La propagation du coronavirus a touché gravement l’économie mondiales en général et les entreprises en particulier. Les géants de l’industrie et des services se sont alors activés pour s’adapter à cette période de crise. Facebook, Microsoft et Google ont chacun subit des dégâts. Afin de maintenir leurs activités ils ont adopté des méthodes d’organisation.

Google :

Google a indiqué dans un communiqué qu’il suspendait les futures versions de Chrome et Chrome OS, cela est dû aux nouvels horaires de travail. Google a également  déclaré qu’il continuera à maintenir les mises à jour de sécurité pour assurer un bon fonctionnement des navigateurs, « Nos principaux objectifs sont de veiller à ce qu’ils restent stables, sûrs et fonctionnent de manière fiable pour quiconque en dépend. »

Il est à rappeler que les produits et services de Google sont essentiels pour les entreprises et leurs collaborateurs, notamment en cette période de crise marquer par la généralisation du télétravail.

Google a ajouté qu’à cause d’une réduction de ses effectifs, les examens des applications Android prendraient plus de temps que prévu.

Concernant YouTube, le service de vidéos en ligne va s’appuyer davantage sur ses algorithmes d’intelligence artificielle afin de modérer ses contenus. Le nombre de vidéos supprimées automatiquement sera donc susceptible d’augmenter.

Facebook :

La directrice des opérations chez Facebook, Sheryl Sandberg , a souligné que les dégats de la crise sanitaire sur l’industrie du marketing et sur le chiffre d’affaires devrait être lourd, « Nous savons que nous pouvons continuer à payer nos employés, payer nos sous-traitants, nous savons que nous pouvons garder les lumières allumées », a-t-elle affirmé dans une interview sur la chaîne américaine Bloomberg.

La priorité Pour Facebook,  est de protéger ses employés en télétravail et de maintenir ses services. Il est à noter que la propagation du virus a fait chuté les actions de la société de 28,86%, et ce, depuis le début de l’année.

Microsoft :

Microsoft a prévenu ses investisseurs qu’il n’atteindra pas les objectifs escomptés. Il a ajouté dans un communiqué: « Bien que nous constations une forte demande de nos produits et services Windows conformément à nos attentes, la chaîne d’approvisionnement revient à ses activités normales à un rythme plus lent que prévu lors de notre appel de résultats du deuxième trimestre. Par conséquent, pour le troisième trimestre de l’exercice 2020, nous ne nous attendons pas à respecter nos prévisions du segment ».La fabrication des produits Windows et Surface sera perturbée notamment à cause de l’instabilité de ses chaînes en Chine. Apple souffre du même problème, le coronavirus a impacté sur sa production et sa vente.

Coronavirus et internet: protégez votre santé mentale
Coronavirus et internet: protégez votre santé mentale
Le nouveau coronavirus a semé dans le monde une panique et une incertitude et les informations qui circulent sur internet ont renforcé ces états émotionnels. En effet les utilisateurs d’internet font face à une grande masse d’informations sur le virus stimulant ainsi une anxiété.
C’est pour cela que les internautes doivent faire attention pour préserver une bonne santé mentale.
1- Ne lisez pas n’importe quoi:
La lecture de nombreux articles et informations sur le coronavirus peuvent provoquer la peur et la crainte chez l’internaute. Il est conseillé de limiter le temps consacré à la lecture de ces informations.
Il faut également faire attention aux intoxes et aux fausses informations, appuyez vous donc sur des sources officielles et fiables
2- Désactiver les contenus indésirables sur les réseaux sociaux:
Vous pouvez désactiver les mots clés susceptibles de se déclencher sur Twitter. Vous pouvez aussi masquer les publications sur Facebook ou désactiver les groupes WhatsApp.
3- Ne vous renfermez pas:
Assurez-vous que vous avez les bons numéros de téléphone et adresses e-mail  des personnes qui vous sont chères et sentez-vous connecter à votre entourage. Essayer aussi d’accéder à la nature et à la lumière du soleil, une activité sportive est également recommandée même dans votre maison.
Le monde digital lutte contre le coronavirus
Le monde digital lutte contre le coronavirus

Avec la progression du coronavirus dans le monde, la Tunisie se retrouve touchée par le virus depuis le 02 mars 2020. Le ministère de la santé a appelé à travailler à distance pour limiter la propagation du virus, comment la digitalisation peut-elle alors aider dans ce cas?

L’OMS a déclaré le 11 mars 2020 que l’épidémie de coronavirus est désormais considérée comme une pandémie avec plus de 134 mille cas dans le monde.

Limitez les sorties et faites des courses  en ligne

Si vous avez besoin de faire des courses , faites les par internet en payant en ligne . Vous pouvez passer votre commande et recevoir vos produits dans moins de 12h.

Suivez vos cours en ligne

Vous pouvez suivre des cours sur la plateforme de votre faculté. Les formations sont organisées en groupe et un professeur impose un rythme strict.

Travaillez à distance

Le télétravail devient aujourd’hui une tendance très employée par les entreprises et les collaborateurs. Afin de se protéger du nouveau virus on est appelé à travailler en ligne. Le CRM vous facilite le travail en ligne via le SLACK qui vous permet d’utiliser une messagerie professionnelle et TRELLO qui vous aide à gérer des taches, les suivre et les corriger.

 

Le référencement naturel
Le référencement naturel

Quel intérêt de sortir le plus beau site du monde disposant du meilleur design possible si personne ne le consulte ? Comment rentabiliser un site s’il reste inconnu les internautes ? Apparaître en première page des recherches Google est en effet un enjeu essentiel : la majorité des internautes ne prennent pas la peine de consulter les résultats des autres pages. Dans le cadre d’une stratégie web, la visibilité est donc un élément primordial. Pour attirer des visiteurs sur son site, il existe plusieurs canaux dont un des plus connus et des plus rentables sur le long terme est le référencement naturel ou SEO (Search Engine Optimization).

Qu’est ce que le référencement naturel? 

Le référencement naturel, le SEO (Search Engine Optimization ) a pour but d’améliorer votre classement dans les résultats de recherche tel que Google (mais aussi Yahoo, Bing, etc.) afin d’augmenter le trafic de visiteurs sur votre site web.

Mais comment le référencement fonctionne-t-il? 

À partir d’une requête, l’exploration et l’indexation sont opérées par des robots, appelés « crawlers » ou “spiders”, qui examinent les pages web et suivent les liens qui y figurent et conduisent vers d’autres pages. Toutes ces informations sont utilisées par l’algorithme Google pour mesurer la notoriété d’un site, appelé le PageRank ou PR.

Qu’est ce que le Page Rank?

La plupart des pages présentent des liens vers d’autres pages ; des liens hypertextes. Le principe général est si une page est citée par les autres pages web, elle est plus importante et sera bien classée par le moteur de recherche.

Google propose ensuite ses réponses à la requête envoyée par l’internaute. Le moteur de recherche consulte ses bases de données puis affine la recherche en enlevant les pages qui ne correspondent pas. Il affiche ensuite une liste de liens des pages web contenant les mots-clés recherchés par l’internaute et classe ces résultats par ordre de pertinence selon des critères de référencement naturel propres au moteur

Cependant, le référencement naturel est à distinguer du référencement payant utilisant des annonces ou des liens sponsorisés : c’est par cette manière que les moteurs de recherche se font de l’argent.

Lire aussi:Le mobile, priorité de Google

Le mobile, priorité de Google
Le mobile, priorité de Google

Depuis toujours, Google se basait sur la version ordinateur des pages, mais désormais, (pour la plupart des sites) c’est la version mobile qui sert de référence. En effet, depuis novembre 2016 Google a commencé à travailler sur l’indexation mobile-first qui sera appliquée à l’ensemble des sites en septembre 2020.

Qu’est-ce que l’indexation mobile-first ?

Bien que la majorité des requêtes réalisées dans le monde soient faites sur mobile, Google continuait de se baser sur la version ordinateur pour référencer les pages. La technique d’indexation Mobile-first a donc été mise en place pour mettre en avant les sites les mieux adaptés à l’usage mobile.

Dans les mois à venir, Google continuera à mettre à jour son index vers la version mobile en augmentant notamment l’exploration de GoogleBot.

« D’après notre analyse, la plupart des sites affichés dans les résultats de recherche sont prêts à être indexés sur les mobiles, et 70% de ceux qui figurent dans nos résultats de recherche ont déjà mis à jour leur site. Pour simplifier, nous passerons à l’indexation mobile-first pour tous les sites web à partir de septembre 2020. En attendant, nous continuerons à déplacer les sites vers l’indexation mobile-first lorsque nos systèmes reconnaîtront qu’ils sont prêts », a annoncé Google.

Cela signifie-t-il que Google se base sur moins de contenus ?

Google se basera sur le contenu mobile dont la version comporte parfois/souvent moins de contenu que la version ordinateur.

Si votre site est uniquement basé sur la version ordinateur, vous risquerez d’avoir une chute de visibilité Google

Toutefois, si l’index serait avant tout mobile, Google continuera occasionnellement à explorer les versions desktop des sites.

 Quel avenir pour la version desktop (ordinateur)?

Si vous n’avez qu’un site desktop sans version mobile, l‘indexation se fera toujours via le site desktop. Celui-ci risque toutefois d’être pénalisé dans son classement lors des recherches mobiles.


Lire aussi: TikTok: comment fonctionne son algorithme?

TikTok: comment fonctionne son algorithme?

L’audience de TikTok est aujourd’hui en expansion continue à l’échelle mondiale, grâce à des vidéos courtes devenant rapidement virales stimulées par un algorithme évolué et des recommandations.

comment analyser le contenu des vidéos TikTok :

Quant on télécharge une vidéo sur TikTok, ce dernier utilise le langage naturel et la technologie de vision pour analyser le contenu. Plusieurs informations sont retirées de chaque vidéo pour comprendre le contenu, l’audio, le Meta Data et le nombre de personnes qui figurent sur la vidéo, la nature des objets repérés ou l’environnement de la scène.

La maison mère de TikTok a indiqué que : « L’intelligence artificielle alimente toutes les plateformes de contenu de Bytedance. Nous construisons des machines intelligentes capables de comprendre et d’analyser du texte, des images et des vidéos en utilisant le traitement du langage naturel et la technologie de vision par ordinateur. Cela nous permet de proposer aux utilisateurs le contenu qu’ils trouvent le plus intéressant et, pour les créateurs, de partager des moments importants de la vie quotidienne avec une audience à l’échelle mondiale ».

Pour évaluer la viralité d’un contenu vidéo un barème de  points a été mis en place pour mesure la réaction des utilisateurs :

Taux de revisionnage : 10points

Taux de complétion : 8points

Partages : 6points

Commentaires : 4points

Likes : 2points

Principalement TikTok s’appuie sur les taux d’engagement de l’utilisateur.

Votre vidéo sera associée à un score, si votre vidéo dépasse le seuil fixé par TikTok, elle sera poussée auprès de plusieurs utilisateurs, le processus se répètera jusqu’à ce qu’elle devienne virale sur le réseau social.Il est à mentionner que le point fort de TikTok réside dans sa compréhension efficace des attentes des utilisateurs et propose des contenus adaptés.

Lire aussi: Les stories, enfin sur Twitter

Les stories, enfin sur Twitter
Les stories, enfin sur Twitter

Les stories arrivent officiellement  sur Twitter,  vous pouvez  maintenant publier des messages  temporaires qui seront automatiquement supprimés 24 heures après. Il est très simple de publier des stories, il suffit juste d’appuyer sur la bulle en haut du fil de tweets représentant votre photo de profil.

Afin de se démarquer de Instagram, Snapchat et Facebook, Twitter a préféré nommer ces stories “Fleets”. Ces fleets ne peuvent pas être retweeter ou commenter publiquement, vous pouvez cependant recevoir les commentaires dans votre messagerie et réagir ou répondre à un fleet par message privé.

Côté contenu, vous pouvez publier un texte avec une limite de 140 caractères. Vous pouvez également publier des photos, des vidéos  et des GIF.

Actuellement , les Fleets sont disponibles au Brésil uniquement. En effet, Twitter a sélectionné ce pays pour une phase expérimentale, sachant que les utilisateurs brésiliens de Twitter sont les plus actifs au niveau des conversations. Il est à noter que twitter prévoit de diffuser cette nouveauté dans le monde entier.

Lire aussi: À la découverte de 5 outils utiles pour les marketeurs et les designers

à la découverte de 5 outils utiles pour les marketeurs et les designers
À la découverte de 5 outils utiles pour les marketeurs et les designers

Les professionnels du marketing ont besoin de différents outils pour créer des visuels et des interfaces, pour perfectionner les images et télécharger des photos libres de droits, des polices  ainsi que des icônes.

Canva:

C’est un outil freemium efficace pour les sites web ou les réseaux sociaux, il permet de créer des visuels attractifs, à partir d’une collection de modèles.
Les modèles sont facilement modifiables, vous pouvez faire des retouches, intégrer des formes, des icônes et des animations ou ajouter des textes sur une image.
Canva donne la possibilité de télécharger sa création (PDF, PNG et JPEG), ou la partager directement sur les réseaux sociaux
Il à mentionner que Canva est accessible depuis le web et via les applications sur Android, iPhone et macOS.
Canva

iStock:

C’est est une entité de Getty Images  permettant d’accéder à des millions d’illustrations, de photos, de vidéos, des audios ainsi que des images vectorielles.
Grâce à cette entité de Getty Images vous pouvez accéder à des millions d’illustrations, images vectorielles, photos, vidéos et audio.
Vous trouverez à chaque semaine sur iStock des fichiers gratuits et libres de droit toute en personnalisant les images ou en ajoutant des textes.
iStock
Imagify:
 le service en ligne, Imagify, permet d’optimiser les poids des images et un gain de temps dans l’amélioration de la performance des pages web.
L’utilisateur a le choix entre 3 degrés de compression : Normal, Agressif et Ultra.
Avec le mode Normal vous pouvez compresser vos images sans perdre en qualité. La qualité de l’image est toutefois légèrement amoindrie avec au mode Agressif et Ultra. Imagify est compatible avec les formats JPEG, PNG et GIF.
Imagify
Flaticon:
C’est la plus grande base de fichiers vectoriels. L’outil Flaticon offre un accès à des milliers d’icônes. La version payante offre un « icon editor »  contenu premium et un téléchargement illimité.
Flaticon

DaFont:

C’est un moteur de recherche contenant plus de 40 000 polices. l’outil offre des fonts gratuitement téléchargeables.
DaFont propose plusieurs styles de polices classés par nouveautés, top, auteurs ou thèmes. Il est 100% gratuit et facile à manipuler.
DaFont
les meilleurs moments pour publier sur Instagramm
Quelle est la meilleure heure pour poster sur Instagram !

Instagram est l’un des réseaux sociaux les plus efficaces pour optimiser sa présence sociale. ce réseau social compte plus de 1,1 milliard d’utilisateurs dont 500 sont actifs chaque jour. Afin d’améliorer votre stratégie Sociale Media, vous devez connaitre les tranches horaires le plus efficace pour vos publications Instagram.

Les meilleurs moments pour publier sur instagram :

  • Dimanche: entre 10h00 et 12h00
  • Lundi: entre 11h00 et 17h00
  • Mardi: à 5h00 du matin, puis entre 9h00 et 18h00
  • Mercredi: à 5h00 du matin, à 11h00 et à 15h00
  • Jeudi: à 5h00 du matin, à 11h00, puis entre 15h00 et 16h00
  • Vendredi: à 5h00 du matin, puis entre 9h00 et 16h00
  • Samedi: à 11h00

Les meilleurs jours pour poster sur Instagram sont le mercredi et le samedi.

Lire aussi: TikTok lance un mode familial

Nouveauté TikTok
TikTok lance un mode familial

Enfant et internet, un sujet qui a créé une polémique notamment à cause des effets néfastes que peut avoir internet sur les enfants. Internet est en effet susceptible de causer une addiction ou un retard dans le développement mental de  l’enfant.

Les plateformes ont commencé à proposer des solutions à ce problème. TikTok, l’application mobile de partage de vidéo et de réseautage social vient de lancer un mode familiale pour contrôler l’usage des enfants. Cela se fait via trois nouvelles fonctionnalités.
  • Gestion du temps d’écran : Cette fonctionnalité permet de fixer chaque jour la période de l’utilisation de l’application.
  • Messages privés : Grace à cette fonctionnalité, vous serez capable de limiter les contacts susceptibles d’envoyer des messages privés à votre enfant. Vous pouvez même supprimer la possibilité de recevoir des messages.
  • Mode restreint : Cette fonctionnalité vous offre la possibilité de limiter les types de contenus qui apparaîtront dans le feed, les contenus non appropriés seront ainsi enlevés.

Dans quelques semaines, ce nouveau mode Family Safety, actuellement disponible au Royaume-Uni, s’étendra sur plusieurs autres pays.

Chiffres réseaux sociaux 2020
Top 10 des réseaux sociaux dans le monde

Des nombreux sites disposent des chiffres relatifs aux réseaux sociaux mais la majorité sont obsolètes.

Selon les derniers statistiques, 67% de la population mondiale se connectent aux réseaux sociaux via les mobiles soit 5,1 milliards de mobinautes. Les internautes quant à eux représentent 58% avec 4,45 milliards d’internautes.

Il est utile pour les marketeurs de connaitre le nombre des internautes de chaque réseau social. Voici ci-dessous le top 10 des réseaux sociaux dans le monde

  • Facebook : 2,45 milliards
  • YouTube : plus de 2 milliards
  • WhatsApp : plus de 2 milliards
  • Instagram : 1 milliard
  • TikTok : 625 millions
  • Twitter : 330 millions
  • Reddit : 330 millions
  • Pinterest : 322 millions
  • LinkedIn : 310 millions
  • Snapchat : 210 millions (par jour)

Le taux de pénétration des réseaux sociaux diffère d’un continent à un autre dans le monde

  • 70% en Amérique du Nord et en Asie de l’Est,
  • 67% en Europe du Nord,
  • 66% en Amérique du Sud,
  • 61% en Asie du Sud-Est,
  • 53% en Europe de l’Ouest

Lire aussi: Instagram et Facebook s’attaquent à la désinformation

test des résultats enrichis
Google introduit plusieurs nouvelles fonctionnalités pour optimiser la gestion des résultats enrichis des sites. 

3 nouvelles fonctionnalités pour améliorer les résultats enrichis

Les nouveautés concernent les extraits d’avis. Un extrait d’avis correspond à court extrait d’une note ou d’un avis tiré d’un site Web spécialisé. Ce type de données est très utilisés sur différents sites.

“Aujourd’hui, nous annonçons la prise en charge des extraits d’avis dans Google Search Console, y compris de nouveaux rapports pour vous aider à trouver des problèmes avec votre implémentation et surveiller comment ce type de résultat riche améliore vos performances. Vous pouvez également utiliser le Rich Results Test pour examiner vos URL existantes ou déboguer votre code de balisage avant de le déplacer en production” a annoncé l’équipe de Google.

extrait d'avis

Un test pour évaluer vos résultats enrichis

Pour améliorer les extraits enrichis de vos pages web et offrir une meilleure expérience aux utilisateurs du moteur de recherche, Google présente un nouvel outil : le test des résultats enrichis. Ce dernier permet de vérifier si la page web est compatible pour faire apparaître ces extraits dans son index.

Pour jouir de cette nouveauté, l’administrateur est appelé à se rendre sur la page du test des résultats enrichis. Il faudra ensuite mettre l’URL de la page à tester ou le code source de votre résultat enrichi dans le champ. L’administrateur peut choisir entre les deux types d’agents: le Googlebot classique pour les pages sur desktop et le Googlebot pour smartphone.

Après l’analyse de la page ou le code soumis, le test vous affichera les erreurs à corriger et des suggestions nécessaires à l’amélioration de vos données structurées.

test des résultats enrichis

Un rapport d’amélioration des résultats enrichis

Un nouveau rapport d’extrait a été mis à disposition pour aider les propriétaires des sites, en effet les extraits sont désormais disponible sur Search Console, permet de voir les erreurs, les avertissements et les pages valides par rapport aux données structurées intégrées du site.

Une fois qu’un problème est résolu dans la Search Console, l’administrateur du site sera apte à utiliser ce rapport pour valider votre modification, ce qui déclenchera le nouvel examen de vos pages par le bot de Google.

Le rapport concerne tous les types de contenu pris en charge en tant que résultats enrichis.

rapport d'amélioration des résultats enrichis

Un nouveau filtre dans le rapport des performances pour les résultats enrichis

Grace au rapport sur les performances de la Search Console, l’administrateur est capable de voir les résultats de ses pages en cours de révision ou d’évaluation dans Google Search et Discover avec l’aide du nouveau filtre d’apparence de recherche : « Extrait d’avis ».

Il sera également apte à vérifier les impressions et les clics des pages comportant des résultats enrichis, pour mesurer les performances. À l’aide d’un filtre l’administrateur pourra voir quelles requêtes, quelles pages, les pays et les types d’appareils qui génèrent du trafic.

nouveau filtre dans le rapport des performances pour les résultats enrichis

Google Chrome bloquera bientôt 3 formats intrusifs de publicité

Suite aux directives de la Coalition for Better Ads, Google a décidé d’interdire les vidéos intrusives sur son navigateur, et ce dès le 5 août 2020.

Les nouvelles normes concernent trois types de publicités:

  • Les annonces ou groupes d’annonces longues, diffusées en pre-roll et non désactivables, d’une durée de plus de 31 secondes, qui apparaissent avant une vidéo sans qu’elle puissent être ignorées durant les 5 premières secondes.
  • Les annonces diffusées en mid-roll, quelques soit leur durée, qui apparaissent au milieu d’une vidéo.
  • Les annonces composées d’image ou de texte, qui apparaissent au-dessus d’une vidéo en cours de lecture et se trouvent au milieu du tiers du lecteur vidéo ou qui couvrent plus de 20% du contenu.

Les annonceurs et les propriétaires de sites web seront appelés à supprimer à ces trois types de publicité, sachant que Google Chrome cessera automatiquement de les diffuser à partir du 5 août 2020.

Instagram et Facebook s’attaquent à la désinformation

Dès le mois de novembre, aux Etats Unis, les réseaux sociaux Instagram et Facebook prendront les rênes du combat contre toutes les fausses informations qui seront partagées, et avertiront aussi les internautes. Ces réseaux sociaux mettront en place un ensemble de fact-checkers (vérificateurs d’informations) indépendants qui signaleront les manipulations informationnelles.

Lorsqu’une fausse information sera partagée, l’internaute verra à sa place « information fausse, vérifiée par des facts-checkers indépendants ». L’internaute pourra néanmoins accéder à la publication masquée s’il le désire. Le réseau social avertira également l’internaute s’il compte partager une fausse information.

Cette initiative vise à mettre un terme à la désinformation notamment lors des prochaines élections américaines prévues en 2020. Ces réseaux sociaux ne seront ainsi pas associés à l’ingérence de puissances étrangères.

Facebook et Instagram prévoient d’élargir cette innovation dans d’autres pays tels que la France si elle connaît un succès aux États-Unis.

Pour rappel, Facebook compte, 2,41 milliards d’utilisateurs actifs chaque mois en 2019. Instagram a, quant à lui, dépassé les 1 milliard d’utilisateurs actifs mensuels.

 

 

 

 

//ibcomprod.com/wp-content/uploads/2019/10/footer.png
Share via
Copy link
Powered by Social Snap